Rygel le XVIème









Pages en ligne

Episode 1

page 001   page 002  


Episode 2

page 001   page 002   page 003  


Episode 3

page 001   page 002   page 003  


Episode 4

page 001   page 002  

Rygel marchait rapidement dans les larges couloirs du vaisseau Pacificateur. Son évasion se déroulait bien pour l'instant. Il avait d'ailleurs passé plusieurs gardes sans se faire repérer. Grâce à sa petite taille, il pouvait facilement se faufiler et se cacher. Quand l'alarme retentit, il avait déjà passé le couloir et s'était caché derrière des caisses de marchandises. Il se trouvait dans une sorte d'entrepôt et vit les ouvriers se relever et regarder les soldats qui affluaient vers les cellules, visiblement alertés de son évasion. Il ne savait pas trop ce qu'il allait trouver en s'évadant, dessinant son plan dans sa tête au fur et à mesure qu'il avançait. Trouver cet entrepôt était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Il examina le comportement des ouvriers et vit que ceux-ci préparaient des dizaines de caisses de marchandises. Sur chacune d'entre elles était inscrit le nom d'un territoire ou d'une planète allié au pacificateur. Il inspecta discrètement les caisses et lu leurs inscriptions. Heureusement, les germes traducteurs marchaient également pour la lecture et les mots Pacificateurs se transformèrent en idéogrammes Hynériens et il déchiffra ce qu'il y avait marqué jusqu'à en trouver une avec inscrit "Système Hynérien". Bingo. Il se faufila à l'intérieur et constata qu'elle contenait des vivres. Certainement un cadeau au nouveau Dominar Bishan pour le remercier de cette alliance. Il s'enfonça un peu sous le plastique recouvrant la nourriture et se cacha comme il pouvait. La nourriture sentait bon, notamment les légumes Cholian, qui lui rappelèrent les salades que ses servants lui préparaient. Ses estomacs gargouillaient encore, il avait sauté un repas. Aussi ne pu-t-il résister à l'idée d'en manger un peu. Il se passa plusieurs Arns avant qu'on ne déplace la caisse où il se trouvait. Enfin, on allait la déposer dans un vaisseau en partance pour Hyneria. Repus, il s'assoupit quelque peu, quand soudain de la lumière pénétra dans la caisse. Un pacificateur était en train de l'ouvrir. Rygel le reconnut tout de suite, Il s'agissait de Sodge.

— Dominar, nous avons passé la soirée à vous courir après.

Il tendit le bras dans la caisse et se saisit du prisonnier. Rygel constata alors qu'il était toujours dans l'entrepôt. Il vit des appareils autour de lui. Manifestement, les caisses étaient scannées avant d'embarquer, et le passager clandestin avait été repéré de suite. Le Dominar se débattit quelque peu mais fut vite ramené en cellule.

— Faites installer des caméras de contrôle. Et soyez prudents, c'est un roublard et je n'ai pas envie qu'on ait des problèmes alors qu'il nous quitte demain.

Puis il se tourna vers Rygel qui s'était redressé et était remonté sur son trône.

— Vous allez regretter ce que vous avez fait Dominar, grogna Sodge. Je n'apprécie pas qu'on se moque de moi. Vous nous avez bien fait courir.

— Soyez bon joueur, amiral, répondit Rygel. Il fallait bien que je tente quelque chose, je suis un Dominar après tout.

— J'ai eu tort de vous sous-estimer, Dominar, continua Sodge. Mais vous avez commis la même erreur. Vous ne pourrez pas vous enfuir d'un de nos vaisseaux si facilement. Je vais quand même faire un rapport au capitaine du Zelbinion, pour qu'il vous fasse surveiller de plus prêt.

— Soit, conclu le Dominar d'un air hautain.

Puis Sodge fit fermer les portes de la cellule de Rygel et quitta l'allée des prisonniers. Rygel baissa les yeux. Il avait beau faire le fier, il avait peut-être laissé passer sa seule chance de se sortir de cette situation. Le Zelbinion était réputé pour être gigantesque et bien surveillé, ce serait plus dur de s'en échapper. Dans la soirée, la cellule de l'esclave Banik fut à nouveau habitée, cette fois par un Sébacéen venu d'une planète inconnue de lui. Il ne su jamais ce que celui-ci avait fait pour se retrouver là.



page précédente        page suivante

Commentaires sur farscape :

Pas encore inscrit ?