Rygel le XVIème









Pages en ligne

Episode 1

page 001   page 002  


Episode 2

page 001   page 002   page 003  


Episode 3

page 001   page 002   page 003  


Episode 4

page 001   page 002  

Cette nuit-là non plus, il ne dormit pas. Dans ce vaisseau, il n'avait pas moyen de savoir si c’était le jour ou la nuit sur Hyneria. Cependant, au bout de plusieurs Arns, il se dit que sur sa planète un nouveau jour solaire avait dû commencer, sans lui. Au bout d'un moment, un garde vint le chercher. Il eut à peine le temps de remonter sur son trône volant qu'on le fit sortir de sa cellule. Visiblement, il était temps qu'il rejoigne le vaisseau auquel on l'avait affecté, le Zelbinion. On le fit s'installer dans une petite navette, puis celle-ci décolla et sortit du vaisseau dans lequel il se trouvait pour se diriger vers celui où il allait à présent vivre, durant une centaine de cycles...

Le Zelbinion était un énorme Transporteur Amiral, long de près d'un Métra. Il y avait à son bord plus de cinquante mille passagers, des Pacificateurs et des prisonniers pour l'essentiel, et cinq mille membres d'équipage. Bien qu'il possède le titre de Vaisseau Transporteur, le Zelbinion était un véritable cuirassé de combat. Son armement et ses protections étaient impressionnantes, et Rygel eut loisir de les contempler durant les longues minutes qui le menèrent au vaisseau. Il pouvait en effet distinguer pas moins de quatre cannons à fragmentation, cinq cannons à impulsion, deux lance-torpilles et au moins deux cents tourelles défensives. Il ne le vit pas de suite, mais le vaisseau était également blindé et possédait un écran de protection qu'il déclenchait en cas d'attaque, ce qui arrivait très rarement. Le Zelbinion était la fierté et le prestige des Pacificateurs, et ça se comprenait. Réputé invincible, il était dirigé par un jeune Capitaine ayant déjà fait ses preuves à plusieurs reprises, Selto Durka. C'était un homme connu pour être infaillible et l'ancien Dominar allait bientôt découvrir qu'il était bien plus que ça.

Quand la navette se posa enfin sur le Zelbinion, Rygel pensait encore qu'on l'avait peut être affecté sur ce prestigieux vaisseau en raison de son rang. Il comprit vite que la vie dans ses nouveaux bâtiments n'allait pas être de tout repos. Les soldats qui l'accueillirent le firent descendre de la navette et ne lui permirent pas de retrouver son siège volant, si pratique pour ses déplacements. Il en vint vite à regretter les vastes contrées aquatiques Hynériennes où il se déplaçait si aisément. Ils lui demandèrent également de retirer ses vêtements royaux et lui présentèrent une tenue de prisonnier, qu'il porterait tous les jours à présent. Il se sentit diminué. En effet, si on l'avait placé au milieu de plusieurs Hynériens, rien n'aurait pu laisser deviner qu'il était un Dominar. Puis on l'amena vers le Capitaine du Zelbinion. À force de marcher dans les longs couloirs du vaisseau, Rygel commençait à avoir mal aux jambes, aussi fut-il soulagé quand l'un des gardes qui l'amenaient s'arrêta enfin au bout d'un couloir, devant une grande porte. Celui-ci fit passer son Pass devant une borne de contrôle et la porte devant lui s'ouvrit. Les gardes firent s'avancer le Dominar épuisé qui se retrouva enfin devant Selto Durka, le Capitaine du vaisseau. Celui-ci se retourna, remarquant que le prisonnier avec lequel il avait désiré s'entretenir était enfin arrivé. Durka était un homme mince et grand, au regard imposant. Ses cheveux étaient blancs, ce qui étonna le Dominar, car le Pacificateur avait l'air plutôt jeune. De nombreuses balafres recouvraient la partie droite de son visage. Elles passaient par-dessus un œil crevé, blanchi, qui lui donnait un air véritablement terrifiant. Et il l'était, réellement.

— Voici enfin celui que j'attendais, fit le Capitaine d'un ton neutre.

Rygel sourit, on allait peut être bien le traiter comme il le méritait, finalement.

— Je suis le Rygel le XVIe, déclara-t-il fièrement, Dominar du noble peuple Hynérien. À qui ai-je l'honneur ?

— Un Dominar ? ricana Durka. Allons donc.



page précédente        page suivante

Commentaires sur farscape :

Pas encore inscrit ?