SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Les cinq hommes se séparèrent et commencèrent leur recherche. Ils ne trouvèrent rien à l’est si ce n’est une rivière assez importante ou ils purent remplir leur gourde et firent une petite pause avant de repartir, vers le nord cette fois. Ce coup-ci, Romain Bahamut découvrit quelque chose. Ce n’était pas très voyant mais il pensait bien tenir l’entrée du laboratoire. En effet, sur son chemin, il se rendit compte que des arbres avaient une drôle de position. Ils étaient presque en formation. Ce n’était pas naturel. Ou alors pour atteindre cette forme, il aurait fallu une énorme coïncidence. Cela faisait plusieurs minutes qu’il étudiait la zone. C’était une zone boisée, identique aux autres. Il y avait toujours des arbres, des buissons, des fougères et toutes sortes de plantes mais le positionnement des arbres était vraiment étrange.

Bahamut se positionna au centre de la formation des arbres. Il regarda une fois dans chaque direction, une fois à chaque point cardinal. Il y avait bien la même formation d’arbre. Il n’y avait plus aucun doute. Il contacta le major par radio, pour lui signaler qu’il pensait avoir trouvé quelque chose. Le major lui ordonna de faire des recherches plus poussées et de le rappeler s’il y avait vraiment un truc. SG-20 se réunirait alors pour explorer le laboratoire.

Le capitaine se mit alors au travail. Il contempla les arbres. Ceux-ci étaient par quatre à chaque fois. De là où il était, s’il regardait une formation, il pouvait voir trois arbres alignés, plus un au devant de l’arbre du milieu de ligne. Cela ressemblait à une flèche ou quelque chose de ce genre. Il aurait juré que les arbres montraient l’endroit où il se trouvait, au milieu des quatre formations. Mais qu’y avait-il au juste. Il ne le savait pas…

Il observa chaque arbre, puis, sur celui avancé de la formation pointant au sud, il découvrit des commandes. Un bout d’écorce se retirait pour dévoiler un panneau de boutons aux symboles Goa’Uld. Il empoigna sa radio :

— Major, j’ai trouvé. Revenez à la Porte, je viens vous chercher. J’ai trouvé un panneau de commande Goa’Uld sur un arbre. Et puis certains arbres sont en formation pour montrer quelque chose, j’en suis sûr. Enfin, vous le verrez vous-même.

— Bien joué, lieutenant. J’appelle les autres et on se regroupe à la Porte.

Le lieutenant Bahamut retourna à la Porte des Etoiles, heureux de sa trouvaille.

Lorsque le groupe fut au complet, Romain leur montra la direction à prendre.

— Euh… Major ? fit Zedar.

— Oui, capitaine.

— Ça ne vous semble pas bizarre de ne plus entendre de hurlement ou de cri étrange. Il ne devait pas y avoir qu’une créature lorsque le village s’est fait attaquer.

— Je ne sais pas, capitaine. Il est vrai que le village était en mauvais état et que ça semble beaucoup pour être le résultat d’une seule de ces créatures. Mais vous avez vu comme moi de quoi elle était capable. Ce n’était pas une bête ordinaire, dit le major Raziel en marchant prudemment dans la forêt pour ne pas se tordre la cheville.

— Mouais… Je ne suis pas convaincu, major.

— Ah ?

— Vous oubliez que lors de notre premier passage, quand nous nous dirigions vers le village, nous avons vu quelques créatures sauvages. Maintenant que nous allons au cœur des bois, nous n’en apercevons plus une seule. C’est étrange, avouez-le.

— C’est vrai, je n’y avais pas fait attention.

— C’est comme si ces créatures s’étaient réfugiées dans leur terrier, craignant une catastrophe. Tout cela ne me dit rien qui vaille, si vous voulez mon avis.

— Nous sommes arrivés, coupa Romain Bahamut.

Les quatre soldats purent alors observer l’étrangeté des lieux. La place des arbres et surtout le panneau de contrôle en plein milieu d’un tronc d’arbre.

— Pour moi, il s’agit d’un panneau contrôlant des anneaux de transport, fit Solaris.

— C’est ce à quoi je pensais, confirma Bahamut.

Solaris commença à entrer la séquence d’activation des anneaux. Les membres de SG-20 se regroupèrent au milieu du cercle formé par les quatre arbres plus en avant.

Des anneaux sortirent du sol rapidement, soulevant herbes et feuilles au passage. Dans un halo lumineux, les hommes de SG-20 disparurent alors que les anneaux retrouvèrent leur position originale.


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?