SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Les trois vaisseaux venaient de pénétrer dans l’atmosphère de la planète Kriktor. Leurs camouflages optiques étaient activés pour les rendre invisibles et ils purent se poser sans problème au cœur de la forêt dans une petite clairière. La porte externe située sur le flanc du cargo s’ouvrit pour laisser sortir le major Alex Raziel et son équipe. Ils étaient suivis de quelques Jaffas Libres. Ils rejoignirent le centre de la clairière pour y retrouver les occupants des autres vaisseaux. Il y avait là SG-16, Teal’C et aussi quelques Jaffas Libres. Ces derniers étaient volontaires pour infiltrer la mine en se faisant passer pour des prisonniers et répandre le message de libération jusqu’à la nuit tombée. Il fallait que ceux qui souhaitaient se rebeller puissent se joindre à la lutte pour pouvoir contrer les gardes de la prison avec encore plus de facilité. Leur intégration devrait se faire discrètement, avec le soutien de l’agent Tok’Ra infiltré, déjà sur place depuis longtemps.

Une fois que le message serait relayé dans la prison, et que la nuit arriverait, les membres du SG-C iraient attaquer la Porte des Étoiles pour en prendre possession et permettre l’arrivée des forces de soutien. Une fois tous les Jaffas Libres sur place, l’attaque finale pourrait être lancée. Ce plan, s’il fonctionnait parfaitement, devrait permettre aux Jaffas Libres d’être rejoint par un nombre assez important de leurs frères et cela avec le minimum de pertes des deux côtés.


Les Jaffas Libres quittèrent les terriens pour se diriger vers la mine-prison après avoir répété le plan et la synchronisation une dernière fois. Les militaires retournèrent dans un des vaisseaux pour y manger un morceau, sous tension. Ils avaient peur que les Jaffas Libres ne puissent accomplir leur tâche. Cela compliquerait singulièrement les choses. Après avoir pris leur déjeuner, il ne leur restait plus qu’à attendre la nuit tombée pour passer à l’action. L’attente était longue. Raziel était très tendu. Il se demandait s’il allait réellement retrouver les membres de son ancienne équipe aujourd’hui. Étaient-ils réellement sur cette planète à quelques kilomètres de là ? Et si jamais ils l’étaient, allaient-ils pouvoir reprendre leur place au sein de l’équipe française ? Bien sûr, ça ne se ferait sûrement pas rapidement. Et peut-être même jamais, si les autorités militaires décidaient qu’il était trop risqué de remettre au service des personnes ayant été prisonnières aussi longtemps. Et Raziel se dit que ça ne ça ne le dérangerait pas vraiment au final. Bien sûr, il serait triste pour eux. Ils étaient des amis et se connaissaient depuis pas mal de temps. Mais Alex s’était très vite attaché aux nouveaux membres de son équipe. Il pensa toutefois qu’après avoir été engagé dans ce projet si important, ça serait vraiment terrible que de les faire retourner en France pour des missions qui paraîtraient très vite banales. Néanmoins, quoi qu’il arrive, il serait très rassuré par le fait de savoir que ses anciens camarades soient sains et saufs, chez eux.


Le soir, après avoir mangé à nouveau quelque chose sans grande conviction, les terriens se préparèrent. Il était déjà 19 heure et ils devaient contrôler la Porte à 20 heure pour que les forces du site Alpha puissent les rejoindre. Les équipes SG-16 et 20 se mirent en route au côté de Teal’C pour se rendre au Chapp’Aï.

Comme ils s’y attendaient, la Porte des Étoiles était gardée. Mais beaucoup moins que sur certaines autres planètes. Le nombre des deux équipes terriennes, allié à la surprise, devaient leur permettre de se débarrasser des Jaffas.

Ils encerclèrent le site de la Porte et à un quart d’heure de l’échéance lancèrent l’attaque.


Les tirs fusèrent et tuèrent bon nombre de Jaffas alors que les survivants se demandaient encore ce qu’il se passait. Ils n’avaient pas vraiment le temps d’y réfléchir que des projectiles les percutaient déjà. Seule une poignée de Jaffa put ouvrir le feu de leur lance mais ne sachant pas vraiment où tirer, les lasers se perdirent dans les arbres. Après quelques nouvelles secondes, les attaquants eurent neutralisé tout le monde.

La place était sécurisée et SG-16 et 20 se regroupèrent devant la Porte des Étoiles pour la défendre au cas où le chef de la prison enverrait des renforts en n’ayant plus de communication avec les gardes de la Porte. Mais rien ne se produisit pendant le quart d’heure où les deux équipes furent seules.

Le vortex se créa à l’heure prévue, et après confirmation radio, les forces Jaffas apparurent. Ils étaient tellement nombreux qu’on aurait dit une petite armée. Le major Alex Raziel se dit alors que cette mission allait être un succès, il ne voyait pas comment il pourrait en être autrement. Il pourrait alors revoir les anciens membres de son équipe. Les autres français devaient le deviner et être proche de son état d’esprit. Après tout, les membres prisonniers étaient des militaires, et surtout venaient du même pays qu’eux. Cela n’était pas rien. Bien qu’ils ne les connaissent pas, ils avaient autant envie que Raziel de les libérer.


Après avoir laissé une partie de leur forces pour maintenir la sécurité du portail de retour, les troupes firent marche vers la prison avec l’espoir que les quelques infiltrés aient réussi leur mission. En une heure, ils furent sur place et prirent position en demi-cercle devant la mine. Ils ne devaient laisser aucune chance aux gardes présents. L’assaut fut donné et la nuit s’illumina de projectiles orangés des lances qui n’arrêtaient plus de tirer. En quelques minutes, il n’y eut plus de gardes à l’extérieur de la mine. Ils s’étaient très certainement réfugiés à l’intérieur pour se mettre à l’abri et essayer d’appeler du renfort. Il fallait faire vite pour les en empêcher.


Les Jaffas Libres furent heureux de revoir leurs frères qui avaient réussi leur mission de propagande. Beaucoup de prisonniers se montraient très enthousiastes et satisfaits de rejoindre les Jaffas Libres. Bien sûr, ce statut était beaucoup plus enviable à celui de prisonnier. Un bon nombre ne disait peut-être cela uniquement pour échapper à leur dure condition de vie actuelle. Il incomberait aux jaffas Libres de tester la fidélité des anciens prisonniers une fois tout cela terminé. Ce n’était pas en une journée qu’on oubliait toute une vie dédiée à des dieux et qu’on était convaincu des paroles de bons samaritains. Toutefois, les Jaffas Libres étaient tous contents de voir que leur nombre ne faisait qu’augmenter quand bien même certains n’étaient pas tout à fait convaincus de la véracité de leurs dires.


— Bien. Nous avons pris l’extérieur du site. Il faut nous dépêcher de continuer notre action pour neutraliser leurs moyens de communication et empêcher l’arrivée de renforts qui nous serait très pénalisante, expliqua un des chefs Jaffa.

— Je peux vous guider à travers les bâtiments. Je les connais parfaitement, avança un ancien prisonnier.

— Bien. Nous allons nous séparer pour couvrir toute la structure. Il ne faudrait pas rater une salle importante. Voyez si d’autres connaissent l’intérieur de la prison aussi bien que vous et qu’ils nous servent d’éclaireurs.

Après de vives discussions, SG-20 partit en tête en suivant un éclaireur, accompagné de Teal’C et de quatre Jaffas Libres.

— Je suppose que vous voulez aller dans l’aile des nouveaux prisonniers ? demanda l’éclaireur à Alex Raziel.

— Comment ? fit celui-ci, interloqué, tout en continuant d’avancer pour suivre l’éclaireur jaffa.

— Et bien il se trouve qu’il y a une zone de la prison réservée aux nouveaux venus. Elle sert pour les tortures et autres joyeusetés. Avant qu’un prisonnier ne serve au travail, les chefs Jaffas veulent extorquer le maximum d’informations de lui. C’est dans cette aile que ça a lieu. Et j’ai entendu dire qu’un humain y serait détenu. Un Tau’Ri.

— Je vois. Vous êtes perspicace. C’est en effet pour cela que nous sommes là. Menez-nous-y, demanda le major, puis il continua dans la radio. Ici SG-20, nous nous rendons dans une zone où des terriens seraient retenus. À vous ?

— Ici, Royship, compris. Nous sommes en train de détruire les dernières poches de résistance à l’aide des Jaffas Libres et nous sommes en ce moment même dans la salle de contrôle. Nos pertes sont minimes, seuls quelques Jaffas Libres ont été blessés, mais nous n’avons aucun mort à déplorer. De plus, je crois que nous sommes intervenus assez tôt et je ne pense pas que les gardes de la prison aient pu communiquer l’attaque.

— Bien. Restez prudent, on ne sait jamais. Et essayer de m’envoyer des renforts, si possible. Il se peut qu’on rencontre de la résistance aussi de notre côté.

— Cinq sur cinq. Dès que possible, je vous en envoie.

— Reçu. Terminé.


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?