SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

SG-20 se figea, dans l’attente de gardes Jaffa, mais personne d’autre ne vint. L’homme était d’assez grande taille, de carrure plutôt athlétique aux cheveux roux assez courts et que le major Raziel reconnut immédiatement. Après la grosse surprise de la découverte de Sarah en Sekhmet, il ne s’attendait pas du tout à celle-là.

— Yohann ? demanda-t-il, mais ayant peu d’espoir que celui-ci réponde, et pensant plutôt qu’un Goa’Uld dominait là aussi son ami.

Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsqu’il entendit et reconnut la voix de l’ancien membre de SG-20. Une voix parfaitement normale.

— Eh oui, c’est moi !

Le major n’en revenait pas. Comment Yohann Tajiri pouvait être là, devant lui ? Le français se tourna vers ses camarades et Teal’C, mais eux aussi regardaient Yohann comme une apparition. Et le fantôme, pourtant bien présent physiquement, prit à nouveau la parole, pour expliquer :

— Je suis sûr que tout le monde se demande comment cela se fait-il que je me promène dans ce vaisseau aussi librement que l’air ?

Mais il n’attendit pas de réponses et enchaîna :

— En fait, il se trouve que j’ai un symbiote Goa’Uld en moi.

SG-20 et Teal’C reculèrent une fois la nouvelle encaissée, ne sachant pas à quoi s’attendre. Ils restèrent sur leurs gardes, mais Yohann les rassura :

— Ne vous en faites pas. C’est bien moi. Le bon vieux capitaine de l’armée française, Yohann Tajiri. Mais, je vais tout vous expliquer.

— Oui, tu ferais bien. Car je dois avouer que même si ça me fait énormément plaisir de te retrouver en vie, je ne sais qu’en penser, dit alors le major Raziel, en oubliant le protocole et en tutoyant son vieil ami.

— Ce n’est pas très simple mais je vais essayer d’être clair et aussi concis que possible. En fait, lors de notre fuite du vaisseau de Maât, nous nous sommes fait tirer dessus, si tu te souviens, commença l’ex-membre de SG-20, en reprenant là où tout le monde connaissait l’histoire.

— Oui, lâcha le major, attendant la suite.

— Toi, je vois que tu as réussi à t’en tirer et à rejoindre la Terre, fit le capitaine terrien, en tutoyant lui aussi son ami. Mais il n’en fut pas de même pour Sarah et moi. On a tous été descendus. Mais pas par des gardes de Maât, non, par des Jaffas d’Apis. Ce fut donc lui qui nous captura.

— Et Damien ?

— Lui, je ne sais pas. Je ne l’ai pas revu. Si Apis l’avait capturé, je pense que je l’aurais su depuis le temps. Ou alors, il est bien caché. Quoiqu’il en soit, après notre capture, nous avons été tous les deux torturés dans les règles mais je vous passe les détails. Puis, Apis a alors eu l’idée de montrer Sarah à Sekhmet. Il lui semblait qu’elle serait parfaite pour le Grand Maître Goa’Uld qu’elle est. Et elle la prit donc pour hôte comme vous avez pu le constater. Moi, je fus montré à Ptah, mais il faut croire qu’il n’a pas voulu de moi. Toutefois, et c’est assez étrange, Sekhmet n’a pas ordonné que l’on me tue, mais qu’on fasse aussi de moi un Goa’Uld. Il doit rester un peu de Sarah au fond, car on ne savait pas Sekhmet si généreuse.

— Mais alors… tu es ? fit Alex Raziel.

— En partie.

— En partie ? répéta Teal’C, intrigué.

— On m’a mis une larve Goa’Uld. Mais elle est toute jeune. Et sa volonté est loin d’être établie. Quand je suis bien concentré, je peux reprendre le contrôle assez aisément.

— Vraiment ? s’étonna Solaris.

— Oui. La preuve, je suis là pour venir vous tirer d’affaire.

— Et qui nous dit que ce n’est pas un coup monté de Sekhmet et d’Apis, et peut-être même du Goa’Uld que vous auriez en vous, avança Bahamut, qui avait du mal à gober cette histoire et qui restait sur ses gardes.

— Bah, ma parole, fit Yohann. Je ne peux pas vraiment vous donner quelque chose de plus pour le moment, désolé les gars. Mais cela me demande un gros effort de maintenir le contrôle alors si vous voulez bien me suivre, continua-t-il en quittant la cellule. C’est pour aujourd’hui et pas pour demain. Sauf si vous préférez goûter à l’hospitalité du joyeux couple Apis et Sekhmet.

— Qu’est ce qu’on fait ? demanda Necrona, une fois Yohann hors de portée.

— Bah, on le suit, imbécile, lança Solaris, qui suivi Yohann à l’extérieur de la pièce.

— Il a raison. Entre rester enfermé et se faire torturer tout le long d’un super voyage vers la planète-mère de Sekhmet et avoir une chance de sortir de là, même infime, j’opte pour la seconde solution.

— En effet, approuva Teal’C, d’un hochement de tête.

Une fois tout le monde hors de la cellule, Yohann annonça :

— Je comprends que vous n’ayez qu’une confiance limitée en ma parole. Après tout, je peux me retourner contre vous à tout moment et appeler la garde.

— Rassurant…, souffla Zedar.

— Mais je pense que vous vous sentirez mieux une fois des armes, les radios et les GDO entre les mains, alors suivez le guide, finit-il en avançant prudemment dans un nouveau couloir.


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?