SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Cette création est une fan-série, créée pour le plaisir par un fan pour des fans et n’a pas pour but de concurrencer ou de faire du tort à tout ce qui se rapporte à l’univers StarGate (films, séries, produits dérivés…).

StarGate ne m’appartient pas et est une marque de Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.

Interdiction de copier ou d’utiliser, même partiellement, de distribuer, ou de publier cette réalisation sans l’accord de leurs deux auteurs. Merci.


Une fan-fiction créée par BelXander. Retrouvez-nous sur Facebook :


Résumé des Épisodes Précédents :

L’équipe française, SG-20, s’est donc reformée avec à sa tête son ancien chef, le major Alex Raziel. Lors de la première mission du nouveau groupe, qui devait être une banale exploration, les militaires ont découvert une planète anciennement sous le contrôle d’un Goa’Uld, le terrible Apis. Là, ils ont réussi à apprendre qu’au moins un de leurs compatriotes serait détenu par Apis. L’espoir est alors réapparu pour Raziel qui rêve de revoir ses amis vivants. Une folle mission de sauvetage est lancée avec la collaboration des Jaffas Libres et des Tok’Ra. Mais l’assaut contre la prison où seraient détenus les ex-membres de SG-20 tourne mal quand une contre-attaque est lancée par Apis qui parvient à capturer Teal’C et l’équipe française.



Épisode 5 : Sauver Ceux Qui Peuvent Encore l'Être


Écrit par : BelXander ; Scénario de : BelXander


Relu et Corrigé par : Loïc Solaris & Elanor



Les pensées se bousculaient dans sa tête. Il ne savait pas quoi faire. Il devait faire quelque chose pour aider ses compatriotes et son ancien ami. Il ne pouvait pas les laisser mourir maintenant. Pas après qu’il ait réussi à les faire sortir de la cellule dans laquelle ils étaient enfermés. Tout ne devait pas échouer. Il était parvenu à masquer sa domination sur la larve Goa’Uld à Sekhmet et à Apis, il avait réussi à s’intégrer et se cacher en attendant pareille situation. C’était à lui de jouer maintenant.

Alors que sa concentration faiblissait et qu’il sentait que le Goa’Uld était en train de reprendre le dessus, Yohann se décida. La larve ne reprendrait plus jamais possession de son corps. Le Français se tourna vers Sekhmet, se détournant du groupe qu’il avait aidé, et après deux pas rapides, se jeta dans la puissante vague d’énergie.

Son corps fut mis à mal par la puissance du choc. L’onde était comme une terrible concentration de haine propulsée par le gantelet de Sekhmet. Yohann après l’avoir encaissée, fut rejeté sur plusieurs mètres et atterrit sur ses amis qui n’avaient pas encore eu le temps de réagir.


Tous regardèrent Yohann se sacrifier pour leur fuite. Quand ce dernier absorba le choc, tout SG-20, ainsi que Teal’C, admira le courage de cet homme. La porte donnant sur la salle des Anneaux de Transport continuait de s’ouvrir pour leur permettre de quitter le vaisseau, retrouver la liberté. Mais ils n’eurent pas le temps de faire un pas pour entrer dans la pièce. Yohann fut violemment rejeté après l’impact. Le corps, telle une marionnette désarticulée, vola sur le major Raziel, Teal’C et Zedar les faisant à moitié s’écrouler. Réagissant dans la seconde, pour ne pas laisser le temps aux gardes Jaffas de faire un geste, SG-20 s’empara du corps de leur sauveur en se relevant et tous rentrèrent dans la salle des Anneaux. Teal’C avait déjà commandé la fermeture de la porte. Mais avant que cette dernière ne finisse de coulisser, Necrona s’empara d’une des grenades qu’il avait trouvées parmi leur équipement dans la salle qu’ils avaient quittée quelques minutes plus tôt. Il eut tout juste le temps de la dégoupiller et de la jeter dans le couloir. Alors que la porte venait tout juste de se fermer, des impacts de lance se firent entendre de l’autre côté puis une importante déflagration fit vibrer la zone. La grenade allait ralentir la progression des Jaffas.

— Vite, fuyons avant qu’ils ne rentrent ! clama Solaris, qui se précipita au centre du dessin représentant les Anneaux au sol. Il ne pouvait plus bouger son bras gauche suite au laser qui l’avait touché sur toute la zone de l’épaule.

Tous le rejoignirent en portant le corps de leur défunt ami. Ils n’avaient pas eu besoin de se concerter pour savoir qu’ils devaient le prendre avec eux. Ils ne pouvaient laisser la dépouille de l’un d’entre eux aux mains des Goa’Uld. Ces derniers étaient bien trop machiavéliques et on ne savait jamais ce qu’ils pouvaient faire. Leur sarcophage magique aurait tôt fait de ramener Yohann à la vie. Et SG-20 pensait que leur camarade préférait rester ainsi mort, librement, que d’être ramené à la vie sous la domination d’une larve Goa’Uld.

Teal’C composa le code de téléportation et se joignit au groupe déjà en place. Tandis que les Anneaux jaillissaient du sol, la porte se rouvrit. Avant que leurs corps ne fussent dématérialisés, ils purent voir quelques projectiles orangés fendre l’air dans leur direction.


Les Anneaux disparurent à leurs pieds alors que SG-20 se tenait prêt à faire feu. Par chance, il n’y avait personne dans la salle d’arrivée. Mais cela n’allait pas durer.

— Quittons cette pièce au plus vite et essayons de trouver un endroit tranquille, pour pouvoir se poser un peu et dresser un plan pour savoir ce qu’on va faire ensuite.

— Bien, suivez-moi, je vais tâcher de vous trouver ça, fit Necrona en ouvrant la porte et en s’assurant que le couloir ne présentait aucun danger.

Teal’C portait le corps de Yohann sur une de ses épaules, et Zedar soutenait Bahamut pour l’aider à avancer. Ce dernier avait été touché à la jambe et ne pouvait faire un pas sans une grimace de souffrance. Solaris était aux avant-postes avec Necrona pour ouvrir le chemin, et le major Raziel fermait la marche pour éviter toute surprise dans leur dos.

Leur allure n’était certes pas très rapide mais ils ne rencontrèrent personne. Toutefois, ils entendirent à plusieurs reprises les pas des gardes Jaffas qui patrouillaient dans les couloirs d’une allure rapide. Ils devaient être au courant de la présence ici de SG-20. Mais ces derniers prenaient toutes les précautions pour les éviter. Dans l’état actuel des choses, tout conflit serait catastrophique.

Après encore quelques minutes de marche, les passages de Jaffas se firent de moins en moins nombreux.

— C’est bon on doit être assez loin des zones d’activité. On devrait pouvoir dénicher un coin tranquille pour se remettre d’aplomb, avança Necrona.

— En effet, confirma Teal’C aussi peu loquace qu’à son habitude.

— C’est bizarre, mais cet endroit me rappelle celui que l’on a visité tout à l’heure lorsque notre ami le prisonnier nous conduisait aux secteurs des nouveaux venus, pensa tout haut Zedar.

— Oui, c’est vrai, confirma Solaris.

— Bah, c’est sûrement le même et voilà tout, fit Bahamut.

— C’est assez drôle en fait. Nous revoilà quasiment à notre point de départ, déclara le major Raziel. En tout cas, tout à l’heure cette partie avait l’air abandonnée ou très peu fréquentée, alors espérons que ça soit encore le cas.

Ils entrèrent dans une des pièces de la zone. C’était une vieille salle d’interrogatoire à l’abandon. Il ne restait plus grand-chose si ce n’est deux ou trois tables, quelques coffres poussiéreux au sol et des chaises dorées d’un mauvais goût. Mêmes les marques et hiéroglyphes Goa’Uld présents sur les murs n’étaient plus visibles et recouverts par une épaisse couche de poussière.

Solaris et Bahamut allèrent s’asseoir les premiers sur les chaises disponibles. Teal’C déposa le corps de Yohann sur une table et alla lui aussi s’asseoir pour se reposer un peu. Il avait porté son fardeau pendant plus de vingt minutes et cela n’était pas de tout repos, surtout après les échauffourées qu’ils avaient vécues. Raziel se rapprocha de Bahamut pour regarder sa blessure. Le major de l’armée française avait quelques bases de médecine, ainsi que Zedar qui vint ausculter Solaris. Ils sortirent de leur équipement quelques compresses et firent de leur mieux pour nettoyer les blessures. Celle de Solaris était une vilaine brûlure qui s’étendait du torse à la naissance du bras. Sa blessure avait été amoindrie par le fait que le laser avait avant tout touché les équipements en place à cet endroit là. La radio avait littéralement disparue sous l’impact et la chaleur du laser, ainsi que le contenu des quelques petites poches. On ne pouvait pas faire grand-chose pour bander la plaie au vu de l’emplacement de la blessure, surtout qu’elle méritait sans doute une réelle intervention médicale. Raziel avait fini de nettoyer la blessure de Bahamut, qui quant à elle était localisée sur une cheville. Il bandait la zone touchée pour éviter qu’elle ne s’infecte quand un éternuement rauque et pourtant assez faible se fit entendre derrière lui. Il se retourna immédiatement et tout le monde présent dans la pièce regarda dans la même direction, sur la table. Yohann avait bougé. Il n’était pas mort malgré le terrible choc qu’il avait encaissé. Tout SG-20 se précipita à ses côtés. Mais, Yohann s’était rendormi.

— C’est incroyable ! lança Zedar qui prenait son pouls et qui n’en revenait pas. Il est toujours vivant après avoir pris la décharge énergétique de plein fouet.

— C’est sûrement grâce à la larve Goa’Uld qu’il a en lui, hasarda Solaris.

— Oui, ça ne peut être que ça. Mais pourquoi essaierait-elle de le sauver alors qu’elle n’arrive même pas à en prendre le contrôle ? s’étonna Bahamut.

— Il se peut que ce soit juste l’instinct de survie. Elle ne veut pas mourir et la seule façon de rester en vie, c’est de sauver le capitaine Tajiri, expliqua Teal’C.

— Qu’importe pourquoi elle le sauve, répliqua le major Raziel. Tant qu’il est sain et sauf, c’est tout ce qui m’importe.

— Mais je crains que la larve n’ait pas la force de le sauver. Elle tente de le maintenir en vie mais ils ont été sévèrement touchés et je ne pense pas que la larve parviendra à les guérir complètement. Elle doit être trop faible, annonça Teal’C.

Alex Raziel n’en revenait pas. Il avait vu son ami se jeter sous le tir ennemi pour les sauver, il pensait son camarade mort et voilà qu’en fait il était toujours en vie, même si dans un état critique. Et maintenant, on lui annonçait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre. C’en était trop. Il était sur le point de craquer. Ils avaient lancé cette mission pour sauver les anciens membres de SG-20, mais l’un d’eux était en train de mourir, un autre était porté disparu et le dernier avait rejoint l’ennemi. Et celui-ci allait être très difficile à tirer de là. C’était dur à accepter. Le major se laissa tomber sur une chaise, désespéré.


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?