SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Eggram n’en revint pas. Il crut rêver. Les Ha’Tak qui venaient de surgir de l’hyperespace et qui devaient être le soutien de la force de frappe d’Apis venaient de tirer sur les vaisseaux du dieu taureau. Mais que se passait-il ?

— Atek ! eurent-ils le temps d’entendre de la part du primat avant que l’image et le son ne se coupe.

Pour une surprise, c’était une surprise. Et une bonne.

— Tirons, nous aussi ! ordonna le Jaffa Libre, reprenant espoir.

— Mais… Sur qui ? voulut savoir le chef des artilleurs.

— Quelle question ! Sur un des deux derniers vaisseaux d’Apis, voyons. On ne va pas tirer sur des inconnus qui viennent nous sauver.

— Bien compris.

Le vaisseau mère que le Prométhée et le Ha’Tak des Jaffas Libres avaient tant harponné venait tout juste d’exploser sous les quelques tirs qu’il venait de subir. Il ne devait plus lui rester beaucoup d’énergie.

Les deux derniers Ha’Tak d’Apis eurent bien du mal à tenir sous les tirs combinés de quatre Ha’Tak et du Prométhée qui était revenu, mais qui restait le plus possible à distance. En quelques minutes, ce fut finit et ils explosèrent eux aussi dans une grande gerbe d’étincelle, de feu et de fumée aussitôt annulée par le vide spatial. Le Ha’Tak des Jaffas Libres en fut fortement secoué et il se retrouva avec encore moins d’énergie et de bouclier. Cette importante déflagration emporta avec elle un des vaisseaux-mère qui leur avaient porté secours.

— Établissez une liaison. Je voudrais pouvoir discuter avec ceux qui nous ont tiré d’affaire, fit le commandant Jaffa.

Mais à sa grande consternation, il n’eut pas le temps de parler à ses sauveurs. Ceux-ci venaient d’ouvrir le feu sur le Prométhée et le Ha’Tak protégeant la base Alpha. Le vaisseau-mère très affaibli ne fit pas long feu et explosa, emportant avec lui un grand nombre de Jaffas Libres ainsi que le commandant Eggram qui n’avait pas eu le temps de comprendre ce qu’il s’était passé.



Le colonel Ronson avait tout vu. Il n’avait pas compris pourquoi les Ha’Tak qui étaient venus les tirer d’affaire s’étaient mis à changer de cible aussi brusquement. Pourquoi devaient-ils tuer tout le monde ? Mais il n’allait pas se laisser faire. Il n’allait pas laisser la mort du commandant Eggram impunie. Il savait que ce Jaffa aurait pu être un ami. Il avait l’air loyal, fier et droit. Ça devait être quelqu’un de bien, qu’il aurait bien aimé avoir eu la chance de connaître un peu plus. Il allait tout mettre en œuvre pour les faire payer.

Mais en voyant l’état du Prométhée, il devait se rendre à l’évidence. La fuite était la seule alternative.

— Communication ! fit une voix, qui tira le colonel de ses pensées. Il tourna la tête vers l’écran de contrôle qui s’était transformé en visage. Une belle femme prit la parole.

— Ici le primat de la déesse Maât. Nous sommes venus anéantir les forces de son ennemi juré, Apis, ainsi que des Shol’va et devons faire prisonnier tous ceux qui resteraient et qui reviendraient à la raison en se rendant. Si vous n’êtes pas prêts à vous rendre, j’ai pour ordre de vous détruire. Vous soumettez-vous à la toute puissance de la déesse Maât ?

La situation était critique. Le Prométhée était seul face à deux Ha’Tak et l’énergie restante dans les boucliers du vaisseau terrien étaient nettement inférieurs à ceux des adversaires. De plus, on signalait plusieurs avaries ici et là. Les senseurs ne fonctionnaient d’ailleurs plus et il était impossible de savoir si d’autres vaisseaux allaient arriver. Les renforts tant attendus se faisaient désirer.

— J’attends une réponse, fit de nouveau la femme d’un air déterminé. Si vous ne vous manifestez pas dans les 30 secondes, j’en conclurai que vous avez accepté votre sort et la destruction qui va en résulter.

Le colonel ordonna alors la fuite. Il fallait ouvrir une fenêtre d’hyperespace dans la seconde et fuir cet endroit après avoir envoyé un message d’évasion aux forces terrestres.

Mais avant même qu’un des officiers n’ait le temps de faire un geste, une nouvelle faille se produisit dans l’espace. En surgirent deux nouveaux Ha’Tak qui entrèrent immédiatement en action se mettant en position pour défendre le Prométhée tout en commençant à tirer sur les Ha’Tak de Maât.

Le colonel Ronson n’en revenait pas. Que de surprises pendant cette bataille.

— Ici le commandant Jyech des Jaffas Libre à la tête du Ha’Tak Meteor, nous sommes venus pour vous apporter notre soutien après avoir entendu l’appel du chef Bra’Tac.

— Hé bien, je peux dire que vous tombez à pic, commandant, fit le colonel américain soulagé de savoir que cette fois-ci les vaisseaux mère Goa’Uld étaient de leur bord. L’image changea et apparut un Tok’Ra que le terrien reconnut facilement grâce aux vêtements en cuir marron que l’homme portait.

— Ici le Tok’Ra Laaris, du Broyant. Vous n’avez pas trop souffert ?

— Si. Notre vaisseau est en piteux état et nous avons perdu le Ha’Tak de Eggram.

— Ils vont nous le payer, se fit entendre la voix de Jyech sur le canal ouvert.

Les quatre vaisseaux se tiraient dessus sans discontinuer depuis plusieurs minutes et tous étaient au même niveau de puissance. Allaient-ils finir par s’entretuer ?


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?