SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Cette création est une fan-série, créée pour le plaisir par un fan pour des fans et n’a pas pour but de concurrencer ou de faire du tort à tout ce qui se rapporte à l’univers StarGate (films, séries, produits dérivés…).

StarGate ne m’appartient pas et est une marque de Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.

Interdiction de copier ou d’utiliser, même partiellement, de distribuer, ou de publier cette réalisation sans l’accord de leurs deux auteurs. Merci.


Une fan-fiction créée par BelXander. Retrouvez-nous sur Facebook :


Épisode 8 : Couvre-Feu


Écrit par : BelXander ; Scénario de : BelXander


Relu et Corrigé par : Loïc Solaris & Elanor



Le grand hangar était vide. L’équipe SG-20 n’avait pas trouvé sa cible. Vincent se demandait comment cela était possible. Ils avaient parfaitement opéré et tout s’était bien passé. Ils avaient éliminé les quelques gardes présents sans difficultés et avaient facilement atteint le lieu où devait se trouver le vaisseau. Mais la place était vide. Il n’y avait rien. Tous les français étaient dépités. Où avaient-ils échoués ? Avaient-ils mis trop de temps pour arriver au hangar ?

Mais alors que SG-20 quadrillait la zone pour un maximum de sécurité, Romain heurta quelque chose. Quelque chose d’invisible. Tous comprirent instantanément. Mais il était déjà trop tard. Le camouflage optique du vaisseau se désactiva et les tourelles se pointèrent sur l’équipe de la Tau’Ri. Des gardes Jaffas sortirent de l’imposant bombardier l’arme à la main et se mirent à tirer. Les projectiles rougeoyants fusèrent en direction des membres de SG-20 qui n’eurent que le temps de prendre leurs armes avant de s’effondrer. Ces Jaffas là étaient pour une fois très précis. Et leur nombre était bien trop important pour que les cinq français puissent contrer cette attaque.

Ils avaient été trop négligents et s’étaient fait prendre par une ruse de débutant. Une ruse qui aurait pu leur couter la vie.

Les explorateurs se relevèrent, aidés par les faux Jaffas. Cet entrainement avait été éprouvant et avait très mal fini. S’ils avaient été en mission réelle, ils seraient tous morts ou tombés aux mains de l’ennemi. Vincent en eut froid dans le dos. Il gesticula un peu pour se remettre du choc qu’infligeaient les projectiles des Ihn’Tar et qui étaient très désagréable.

— Débriefing avec le général Hammond à 14h, déclara le colonel Reynolds, leader de SG-3, déguisé en primat. Et cet entretien servira aussi de briefing pour votre prochaine mission.

SG-20 acquiesça, l’air abattu. Cet échec les avait plus touché qu’on pouvait le penser. En commençant à sortir de la zone d’entrainement, le colonel s’aperçu du moral des troupes et décida d’intervenir.

— Hé ! Vous en faites pas les gars, ce n’était qu’un entrainement. Il ne faut pas autant vous prendre la tête pour ça. Je sais qu’en mission réelle, vous êtes deux fois plus prudents et donc vous vous ne seriez pas fait avoir pas cette ruse minable.

— Je ne sais pas, avança le major Raziel.

— Vous aviez parfaitement avancé jusque là. Votre stratégie d’infiltration était très bonne et votre assaut parfait dans les moindres détails. La finition était certes moins bonne, mais je suis sûr que si vous aviez découvert le piège, vous vous en seriez sorti avec aisance, essaya de rassurer Reynolds.

— Sûrement, fit le leader de l’équipe française, qui ne parvenait pas à se retirer de la tête l’échec récent.

Même si ce n’était qu’un entrainement, cela lui rappelait trop le semi-échec lors de l’attaque de la mine prison d’Apis et surtout qu’à cause de cet assaut, cela avait déclenché une contre attaque. La Terre aurait pu perdre la base Alpha. D’ailleurs celle-ci n’était plus en sécurité et la recherche d’un nouveau site était d’actualité. SG-20 ne pouvait s’arrêter de penser que tout était de leur faute.

Le colonel Reynolds le comprit. Il faudrait qu’il parle à Hammond avant leur entretien avec le chef du SG-C.


Les cinq français arrivèrent dans la salle du briefing alors que le général de la base sortait tout juste de son bureau. Necrona salua comme le reste de l’équipe et ils s’assirent tous. Vincent regarda alentour et constata qu’il se sentait bien dans cette base, même si les dernières missions avaient été risquées et plutôt éprouvantes, il ne se voyait pas arrêter et faire autre chose maintenant qu’il connaissait la vérité. Il comprenait son supérieur qui n’avait pas pu arrêter. Il le regarda brièvement avant de fixer son regard sur Hammond qui commença à parler :

— SG-20, nous allons parler de votre dernier entraînement, ainsi que de votre prochaine mission. Le colonel Reynolds m’a fait un rapport sur votre simulation d’infiltration. Il vous a très bien noté, malgré l’erreur que vous avez pu commettre sur la fin.

— Oui, nous n’avons pas été assez prudent, tenta d’expliquer le major Raziel.

— Je vois. Mais je veux que vous sachiez que cela ne doit pas vous affecter. Ce n’était qu’une simulation. De plus, toute votre opération avant ça s’est extrêmement bien déroulée et vous avez réussi à vous infiltrer avec brio.

— Oui, mais il n’empêche que notre mission est un échec, lâcha le major.

— Elle s’est mal terminée, en effet. Mais il ne faut pas vous prendre trop la tête là-dessus. L’embuscade était parfaitement tendue et vous êtes tombés dedans comme beaucoup. Il ne faut pas que vous vous reprochiez quoi que ce soit.

— Mais…, si cela avait été en condition réelle, nous serions morts et vous attendriez toujours de nos nouvelles, intervint Alex.

— Mais ce n’était pas le cas. Ce n’était qu’un entraînement. Il faut que vous le preniez comme tel. Cette erreur que vous avez commise, au moins je suis assuré que vous ne la referez plus en mission réelle à présent. C’est à cela que servent les simulations.

Le général regarda chaque membre de SG-20 comme pour les soutenir moralement avec son sourire confiant. Puis, alors qu’il pensa que son discours avait touché, continua :

— Maintenant, passons au briefing de votre prochaine mission. Elle devrait être plus calme que les précédentes et devrait assez bien se dérouler, comme celle sur PK6-227 où vous avez fait du bon travail.

— En même temps, la première devait être calme, fit Romain d’un air entendu, en souriant. Hammond opina d’un mouvement de la tête.

— C’est vrai. C’est pour ça que les équipes StarGate doivent être constamment sur leurs gardes et que la plus grande prudence s’impose lorsqu’on explore des planètes inconnues. Cette nouvelle planète se situe aux confins du secteur qui vous a été attribué. Elle pourrait donc se révéler dangereuse mais le MALP que nous avons envoyé n’a trouvé aucun signe de présence Goa’Uld. Vous devrez donc procéder avec précaution. C’est un monde qui à l’air assez développé car la Porte est conservé dans ce qui ressemble à un grand hangar avec toutes sortes d’autres reliques. Voici les dossiers de mission, finit le général en tendant des pochettes aux français.

Ceux-ci les parcoururent rapidement. Puis, Hammond déclara :

— Départ dans deux heures.


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?