SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Après quelques heures, Alex Raziel frappa de nouveau à la porte de sa voisine. Il était dix-neuf heures, l’heure convenue pour le rendez-vous. Il espérait que Mathilda serait là et qu’il n’avait pas rêvé. Après quelques secondes qui lui parurent une éternité, la porte s’ouvrit lentement sur une superbe créature. Alex Raziel s’était habillé d’une tenue assez décontracté bien que classe, mais Mathilda quant à elle, avait mis le paquet.

Elle portait une magnifique et longue robe bleue nuit qui lui tombait sur les chevilles. Sa coiffure n’était pas très élaborée, elle avait en effet laissé ses longs cheveux lisses lui tomber simplement le long du dos. Mais la major français en resta pantois.

— Alors, comment me trouvez-vous ? demanda Mathilda devant le silence du français.

— Fabuleuse. Vous êtes vraiment magnifique. Cette robe vous va à ravir.

— Vraiment ? s’exclama-t-elle d’un ton enjoué. Merci. On y va ?

— Allons-y, fit Alex en lui tendant un bras.

Ils allèrent diner au restaurant français de Guillaume, l’ami d’Alex. Là, Mathilda demanda :

— Vous êtes vous-même français, non ?

— Oui. Comment l’avez-vous deviné ?

— Vous avez encore un petit accent.

— Ah…, fit Raziel, faussement embarrassé. Je pensais ne plus l’avoir depuis le temps que je pratique l’anglais.

— Ne vous inquiétez pas, c’est très charmant, assura la séduisante demoiselle.

— Merci.

— Et puis, vous m’emmenez dans un restaurant français très chic, vous connaissez le patron et vous lui parlez en français, alors c’était assez évident, vous ne pensez pas ?

— C’est vrai, je suis repéré, fit le soldat en souriant. Je suis bien un français pur souche. Voulez-vous encore de moi ? continua-t-il en prenant un faux air inquiet.

— Plus que jamais.

La soirée fut en tout point magnifique. Le repas était comme d’habitude somptueux et délicieux, et Mathilda et Alex passèrent un très agréable moment. Mais comme toute chose merveilleuse, cela avait une fin. Après avoir dansé sur un air mélodieux, les deux tourtereaux rentrèrent. Arrivés devant la porte de Mathilda, celle-ci proposa :

— Vous voulez prendre un dernier verre ?

— Pourquoi pas.

Ils entrèrent dans l’appartement qui n’était pas encore totalement rangé. Toutefois, il l’était suffisamment pour y passer une fin de soirée des plus exquises. Après avoir servi Alex, Mathilda vint s’asseoir à coté de lui sur la banquette.

Là, elle se rapprocha de lui, et lui se rapprocha d’elle, jusqu’au moment où leurs lèvres se touchèrent. Ce fut d’abord un baiser furtif, puis Mathilda passa une main derrière la tête d’Alex pour lui donner un nouveau baiser, plus passionné cette fois. Alex passa une main dans le dos de Mathilda et le baiser se fit encore plus fougueux. Sur une impulsion, Alex se releva et prit Mathilda dans ses bras, l’emmenant dans la chambre tout en la couvrant de baisers.


Mathilda fut tirée de son sommeil par d’étranges bruits. Après quelques secondes, elle reconnut le bruit. C’était des murmures et des marmonnements. Ces sons provenaient de l’homme avec qui elle avait passé la soirée et qui était en train de faire un cauchemar. Un terrible cauchemar. Il remuait fortement, il était en sueur et balbutiait de plus en plus fort. Tout à coup, faisant sursauter Mathilda, Alex Raziel se réveilla en se relevant brusquement.

Il fallut un temps à Alex Raziel pour reconnaître son environnement.

— Ça va, s’enquit la femme présente à coté de lui, en se mettant assise elle aussi.

Après quelques secondes, tout redevint clair. Il avait passé une fantastique soirée avec cette superbe femme qui se tenait à ses côtés. Et il avait fini ici après de torrides ébats.

— Ça va. J’ai dû faire un cauchemar.

— Il avait l’air plutôt sérieux, fit Mathilda.

— Les rêves s’effacent avec le temps.

— Tu es sûr que ça va aller ?

— Oui. C’est sûr j’aurais préféré rêver de toi, s’exclama le français en regardant passionnément Mathilda. Mais ce n’est juste qu’un mauvais rêve. Il n’y pas de quoi en faire un drame.

Mathilda se rapprocha quand même du français et le prit dans ses bras en se recouchant, un étrange sourire sur le visage...


***




page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?