SG-20









  Saison 1

Episode 1 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 2 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7
Episode 3 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
   Page 7    Page 8    Page 9
Episode 4 :



   Page 1    Page 2    Page 3
   Page 4    Page 5    Page 6
Episode 5 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 6 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7
Episode 7 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9
Episode 8 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
Episode 9 :



  Page 1   Page 2   Page 3
  Page 4   Page 5   Page 6
  Page 7   Page 8   Page 9

Les cinq hommes français faisaient jour après jour de plus en plus connaissance. Ils avaient des points communs et s’entendaient tous très bien. Ils étaient déjà une équipe soudée alors qu’ils n’avaient passé que trois semaines entre eux et n’avaient même pas effectué de vraies missions. Le major aussi faisait partie du groupe. Les quatre hommes qui allaient former la future équipe SG-20, reprenant le flambeau lui faisaient confiance et s’entendaient parfaitement avec lui. Ils n’arrêtaient pas de s’entraîner dans des situations de plus en plus compliquées. Jusqu’au jour où enfin ils pourraient effectuer une véritable mission. Tout cela permettait d’entretenir une relation forte au sein du groupe.

Ils attendaient dans la salle de briefing du Complexe militaire de Cheyenne Mountain. Leurs trois semaines d’entraînement étant terminées, ils avaient un autre briefing avec le général Hammond pour savoir ce qui allait se passer. Lorsque celui-ci arriva, ils saluèrent, au garde-à-vous.

— Repos, fit le général Hammond en allant droit à son fauteuil, situé en bout de table, le plus près de son bureau. Vous pouvez vous asseoir.

Les Français obtempérèrent, assez tendus. Ils se demandaient tous s’ils allaient être acceptés. De plus, le major Raziel espérait pouvoir prendre part aux expéditions.

— J’ai reçu des informations, tant du gouvernement français que de l’État-Major américain, suite à vos entraînements et votre évaluation.

Tous étaient suspendus à ses lèvres, attendant la révélation.

— J’ai l’honneur de vous annoncer que SG-20 est reformée. Vous êtes acceptés au sein du SG-C.

Mais les 5 soldats ne savaient pas si le général incluait le major. Alors, l’un d’eux demanda :

— Et pour le major Raziel ?

— J’ai eu du mal à convaincre votre gouvernement et encore plus le mien, fit le général avec un sourire, mais je suis parvenu à le rétablir dans ses fonctions. Le major Alex Raziel redevient donc le chef de mission de SG-20.

— Merci, s’exclama alors Alex, ému et heureux. Il ne se voyait pas rester là pendant que les autres partaient.

— Il faut bien avouer qu’une équipe SG est normalement constituée de 4 membres. Mais ce n’est pas une règle. Vous êtes donc tous SG-20, équipe Stargate française.

Ils étaient tous très heureux. Ils allaient pouvoir faire des voyages intergalactiques, rencontrer des peuples inimaginables, participer à des évènements incroyables et faire encore plein d’autres choses dont le commun des mortels ne soupçonnait même pas l’existence. De plus, les quatre nouveaux venus se réjouirent d’apprendre que le major allait les commander. Les semaines passées les avaient tous rapprochés et avaient soudé le groupe. S’ils étaient partis à quatre, cela aurait créé un vide.

— Bien. Votre première mission est une mission de reconnaissance de base. Elle n’a pas l’air dangereuse, mais sait-on jamais…, laissa entendre Hammond en regardant le major Raziel avec compassion. Tous surent de quoi il était question. Nous avons envoyé une sonde MALP pour explorer le terrain, hier et encore tout à l’heure. Il ne semble pas y avoir de Goa’Uld mais soyez prudents car la planète PJ4-492 est située dans la même zone que PJ5-497. Elle peut donc être comme la planète sur laquelle le major s’est rendu. Elle pourrait appartenir à l’un des deux Goa’Uld à qui SG-20 a eu affaire.

— Bien, général. Nous serons prudents.

— Je tiens aussi à préciser que vous ne devez pas faire une quête de vengeance, continua le général, en regardant particulièrement le major. Votre but premier n’est pas de rechercher vos camarades disparus.

— Bien sûr, sortit Alex, assez faiblement, en repensant à ses anciens amis.

— Bon. Je compte sur vous pour le tenir à l’œil, dit Georges Hammond en basculant son regard sur le reste du groupe.

— Entendu, fit Vincent Necrona.

— Mais si nous trouvons des informations sur des humains étrangers capturés par Apis ou Maât, nous agirons, fit Loïc Solaris.

— C’est sûr, s’exclama Frédérick Zedar en faisant un hochement de tête affirmatif.

Le général Hammond poussa un soupir de résignation.

— Certes, je vous autorise à rechercher vos amis, mais en étant prudents. De plus, si vous avez des informations capitales, vous devez m’en informer le plus vite possible. Après tout, si votre source est sûre, peut-être pourrais-je monter une équipe de sauvetage. Elle vous soutiendrait et vous auriez alors plus de chance de secourir vos amis, non ? fit le général, innocemment.

Le major le regardait. Il eut alors la confirmation que le général Hammond était un grand homme. Il sourit et hocha la tête ne pouvant parler sous le coup de l’émotion. Il y avait toujours une chance qu’il revoie ses amis un jour.

— Pour en revenir à la mission sur PJ4-492, celle-ci commencera à quatorze, zéro, zéro. Rompez.

Le général se leva, fit un signe de tête à ses quatre nouveaux hommes et son major retrouvé, puis il se dirigea vers son bureau, les laissant s’échanger leurs sentiments sur la situation.

— Alors, major, vous faîtes bien partie de notre groupe. Vous voyez, il n’y avait pas de raison de s’inquiéter.

— Ouais, fit Alex, doucement.

Les quatre hommes ne se rendaient pas compte qu’il ne devait sa place qu’au général Hammond.

— Bon, on fait quoi maintenant ? demanda Romain.

— On pourrait aller manger un morceau, proposa Vincent. Il est bientôt midi.

— Bien, allons-y, firent les quatre autres hommes presque en même temps.


Le major Raziel se trouvait dans les vestiaires du SG-C. Cela faisait déjà un bon bout de temps qu’il ne s’y était pas rendu pour se préparer à partir en mission. Il était serein.

Les quatre nouveaux hommes de SG-20 quant à eux étaient à la fois excités et nerveux. Ils avaient hâte de franchir la Porte, voir et sentir ce que cela faisait, mais avaient peur que cela tourne mal. Ils voulaient se rendre sur une autre planète, loin dans la galaxie, mais n’oubliaient pas que des ennemis terriblement puissants contrôlaient une bonne partie de cette galaxie. Ils repensaient à leurs échecs pendant leur évaluation. Mais leur joie était tout de même plus importante et prenait le pas sur leur peur. En effet, c’était des personnes de cette planète qui avaient vaincu des Goa’Uld. Les humains de la Terre avaient affaibli la puissance de cette race dominatrice et leur avaient fait peur, à eux, qui se considéraient comme des dieux.


Ils étaient prêts, vêtus de leurs habits de combat, couleur verte, Famas amélioré en main, casque sur la tête. C’était leur première mission et il y avait une forte tension dans la salle d’embarquement. Mais le major les rassura et les calma. Sa présence, en tant qu’homme d’expérience apaisa la situation. Les quatre nouveaux hommes du SG-C devinrent plus sûrs d’eux.

La porte se mit en mouvement. Les chevrons s’enclenchèrent les uns après les autres et le vortex apparu. Une fois stabilisé, SG-20 monta la rampe d’accès. Arrivés devant le champ d’énergie, ils se retournèrent tous en même temps. Le général Hammond leur fit signe. Le MALP n’avait rien détecté d’inhabituel. Les soldats de SG-20 se regardèrent tous les uns après les autres, puis d’un même mouvement franchirent la Porte des Étoiles.



page précédente        page suivante

Commentaires sur SG20 :

Pas encore inscrit ?

lord   le   12/02/2011

tiens, ca flood... la rançon de la gloire

Amaterasu   le   12/02/2011

Super! Vite la suite!